Le Sac-en-sacs : du tout beau tout neuf avec des déchets

TUTO : CROCHETER DES SACS PLASTIQUES POUR FAIRE DES SACS OU CORBEILLES SOLIDES ET LAVABLES !

Parce que les océans (et leurs habitants) débordent déjà de ces saletés de sacs plastiques « de caisse », trouvons leurs une bonne utilité plutôt que de les jeter. Rappelons au passage qu’un sac en plastique mettra environ 450 ans à se décomposer…

Voici donc comment procéder pour faire de ces emballages, un objet utile, pratique, solide et même lavable !

Au départ, le sac de taille standard (à côté, le début du fond du futur sac). Il faut le découper pour en faire du « fil » que l’on pourra crocheter ensuite.

sac

Étape 1 : une fois bien aplati, couper les anses et la « couture » du fond

sac-decoupe1

Étape 2 : déplier le tube obtenu

sac-decoupe2

Étape 3 : le rouler sur lui-même à partir du bas, en laissant environ 3 cm en haut

sac-decoupe3

Étape 4 : découper des bandes d’environ 1,5 cm sans couper les 3 cm du haut

sac-decoupe4

Étape 5 : déployer le tout

sac-decoupe5

Étape 6 : couper maintenant en biais la partie épargnée, comme sur la photo (suivant les lignes vertes) – du côté gauche en bas d’une bande vers le côté droit en haut de sa voisine

sac-decoupe6

 

Étape 7 : on obtient une seule longue bande continue

sac-decoupe7

Étape 8 : rouler le tout une peloteça évitera les nœuds

sac-pelote

On a notre matière première ! Cette pelote permet par exemple de débuter le fond du sac (comme sur la 1ère photo).

Maintenant, il faut crocheter ! On utilisera un crochet n°8.

Pour la réalisation d’un sac ou d’une corbeille :

20 mailles chaînette puis 1 rang de mailles serrées (ms). Au bout du rang, augmenter en crochetant 3 ms dans la dernière maille. Tourner l’ouvrage de manière à piquer le rang suivant sous le premier rang qu’on vient de réaliser. A chaque « virage », suivre le diagramme ci-dessous :diagramme-crochet

Quand on obtient la taille souhaitée pour le fond, continuer en ms sans faire d’augmentations dans les « virages » : on commence à monter les bords du sac.

Pour les anses, c’est à votre bon vouloir : soit pas de anses du tout si on réalise une corbeille/petit panier, soit une bandoulière, soit une chaînette non raccrochée au rang précédent puis reprendre normalement (autant de mailles chaînette que de mailles « sautées »).

 Et voici l’ouvrage terminé ! Il a nécessité 6 sacs, peut contenir une dizaine de pommes, peut se glisser dans un sac à main, il est increvable et facilement lavable :

sacensacs_resultat

À vos ciseaux, à vos crochets !

Et si vous n’avez pas le bon crochet ou le bon tour de main, visitez et achetez sur le site qui nous inspire ce formidable recyclage : http://www.fillesdufacteur.org/