Démocratie citoyenne et participative : De Saillans à la Bièvre ?

Samedi 22 octobre 2016 à Saint Siméon de Bressieux , une soixantaine de personnes ont rencontré Tristan Rechid, citoyen de la ville de Saillans, 1200 habitants, dans la Drôme.

A l’initiative du groupe local « Nuit Debout », il est venu témoigner de la « gouvernance collégiale et participative » de sa ville, que nous nommons plus communément la démocratie participative.

La journée s’est déroulée en 2 temps forts :

– Le matin, consacré à la genèse de l’élection municipale et au fonctionnement de la vie politique actuelle.

– L’après midi, sous forme de jeu de rôles, pour illustrer les techniques d’animations indispensables à toute organisation, que ce soit une réunion publique ou un groupe de travail.

La description ci-dessous, est l’exemple de méthodologie utilisée à Saillans, pour permettre des pistes de travail aux 40 personnes présentes aux ateliers de l’après-midi, issues de nombreuses villes du territoire de la Bièvre et d’ailleurs, pour leurs projets futurs de démocratie dans la Bièvre !

thumbnail_photo-assemblee

1. Concrètement à Saillans

Ce fonctionnement démocratique est parti d’un évènement marquant pour les Saillansons, à savoir le projet d’implantation d’un supermarché à 1km du centre ville, alors que celui-ci offrait suffisamment de commerces de proximité.

De nombreuses actions menées par un collectif d’habitants ont stoppé le projet, et à l’approche des législatives, l’idée a germé d’entretenir cette fédération citoyenne.

Une 1ère réunion publique a été proposée, afin de :

– Faire connaissance : qui est qui et la motivation d’être présent.

– Constituer des groupes de travail de 10-12 personnes, encadrés par des animateurs.

– Etablir un diagnostic de la ville (points forts, points faibles),

– De faire ressortir des thématiques qui deviendront des projets de ville (éducation, finances, urbanisme, environnement…)

Une 2eme réunion, pour :

– Définir un programme grâce à la priorisation des projets. Exemple à Saillans, 66 projets ont émergés. Par binômes, ils ont été réduits à 33 et adoptés par un système de vote par gommettes : le programme était prêt !

Choisir le représentant tête de liste, par le principe de l’élection sans candidat, grâce à 2 questionnements : Quelles seraient selon vous les qualités d’une tête de liste ? Qui aurait ces qualités d’empathie, d’écoute et de concertation ? L’élu est désigné !

Une 3eme réunion publique pour présenter une liste de 15 personnes et le programme à 250 personnes, prêtes à s’engager, 4 mois avant les élections. Résultat, 80% de taux de participation aux élections et le maire élu à 56%.

Alors, la mairie s’ouvre aux citoyens qui s’inscrivent dans des Groupes d’Actions Projets, afin de travailler les thématiques définies par eux-mêmes. Ces groupes sont constitués de 4 membres : 1 habitant concerné, un élu, un technicien et un animateur.

Une thématique primordiale, issue de ce nouveau schéma municipal concerne le « conseil des sages » (dont fait partie Tristan RECHID). Ils exercent une veille et une régulation, font respecter les chartes et engagements élaborés. Ils exercent également la « pandémie participative » !

2. Théoriquement dans la démocratie participative :

a. Trois piliers sont indispensables :

Le pilier participatif par l’émergence, la divergence et la convergence d’idées. Par sondage, les habitants ont le choix de s’impliquer, de souhaiter juste être au courant, ou de ne pas être intéressés.

Le pilier informatif par la transparence et l’accessibilité à de nombreux supports : panneaux dans la ville, site internet, compte rendus de chaque commission.

Le pilier collégialité par le travail des élus toujours en binôme qui chaque semaine débattent des sujets, au rythme de fréquentes réunions hebdomadaires, en séances ouvertes.

b. Difficultés de ce système :

– Plus de discussions, d’opposition et de conflits.

– Le temps consacré est important.

– Rapport difficile avec le conseil communautaire qui détient de plus en plus de compétences.

– La rigueur des animateurs

c. Vertus du système :

Action « conscientisante » : on saura faire en se mettant en route…

– La ville est commune à tous les habitants, chacun en est responsable et pas seulement les élus.

On redéfinit les fondements de la démocratie ou création de la sociocratie : le politique c’est l’habitant, l’élu est le représentant.

– L’échange et la rencontre sont vertueux et humanistes. Malgré les divergences de points de vue et les tendances de chacun, ils convergeront vers l’intérêt général. (Eviter de débuter par des sujets extrêmement divergents).

– Les habitants connaissent de mieux en mieux, et deviennent experts. La connaissance permet l’ouverture et l’évolution des comportements. (Attention, tout de même, c’est à double tranchant : quand on devient trop expert, on peut vouloir « professer », et on n’est plus dans une posture d’écoute et d’échange avec les autres)

d. Préconisations :

– On peut créer des projets dans nos communes avec les habitants, en assemblées locales et populaires. Si la municipalité refuse de les adopter, c’est un bon argument pour monter une liste…

– Il faut des animateurs formés au déroulement d’une réunion de l’inclusion des participants à la conclusion qui débouchera toujours sur la date, le lieu et le thème prochain.

Pour en savoir plus, écoutez l’enregistrement d’une partie de la conférence ici :

https://www.transfernow.net/59ip98t9t03t?lng=fr

Conclusion :

Des pistes de travail plus éclairées. Le but  n’était pas d’établir de projets concrets mais de recueillir un exemple d’expériences fructueuses.

L’exemple de méthodes d’animations du « métaplan » et de « la boule de neige », utilisées à Saillans pourront être développées ultérieurement.

Une 1ère réunion sur la suite de la démarche, ici, en Bièvre Isère, aura lieu mercredi 26 à 19h au bar le Ginko à La Côte-Saint-André.

Et ce n’est que le début … Envie de participer ? Les prochaines réunions seront annoncées dans l’agenda de La bonne r’humeur !

Contact : nuit.debout.csa@laposte.net   /  https://www.facebook.com/Nuit-debout-La-C%C3%B4te-st-Andr%C3%A9-768761506592659/