24 heures de méditation pour la Terre

 

24 heures de méditation pour la Terre,

le 1er novembre 2015 et  le 12 juin 2016 et de prochaines dates à venir…

 

Pour un monde meilleur, évoluer en humanité, respecter la Terre et la préserver :

comment nous y prendre ?

Réunir des experts, réfléchir ensemble, faire de nouveaux choix, prendre des décisions individuelles, collectives, sociétales, les mettre en actions, accepter de changer nos façons de faire, nos habitudes, être raisonnables, être inventifs, être solidaires…oui, bien sûr ! Mais…

Mais nous oublions « un outil très spécial, un outil qui a été testé par les scientifiques les plus exigeants, un outil qui a été approuvé par des millions de personnes à travers le monde » et depuis des millénaires : la méditation, ou la pleine conscience, ou plus simplement un temps de silence

Nous oublions également le pouvoir d’intention propre à l’être humain, qui est son pouvoir de transformer sa réalité et de la créer nouvelle. Si tous ensemble, le plus largement possible dans le monde, nous unissons nos intentions, nous créons une force réelle de réorientation et de transformation, qui appelle une idée potentielle à devenir réalité.

Nous oublions le caractère sacré de la Vie, le caractère sacré de la Terre où toutes les formes de vie cohabitent dans une interdépendance naturelle et harmonieuse.

 

La naissance des 24 heures de méditations et son esprit

Alors que la Cop21 se rapprochait, que les hommes politiques du monde entier allaient se retrouver pour chercher à inverser le cours du dérèglement climatique et prendre ensemble des décisions essentielles pour la vie sur la Terre, alors que la société civile et des groupes de toute obédience préparaient activement cet événement, une idée a germé dans l’esprit d’Alain Michel(1) :

24 heures de méditation pour la Terre,

avec des méditations, « célébrations et prières propres à chaque communauté spirituelle ou laïque,

à chaque personne » :

– au Grand Rex à Paris ;

– et dans le Monde entier

– grâce à une retransmission en direct sur le site internet dédié : www.24earth.org,

– avec des initiatives dans le monde entier, à créer localement dans l’esprit des 24 heures de méditation et à renseigner sur le site (Créer un événement : http://24earth.org/google-map)

 

Le premier événement a eu lieu le 1er novembre 2015.

Hélène à Brézins, dans son Ecole du Bonheur (http://www.ecole-du-bonheur.com/), a offert son espace pour inviter à méditer ensemble, les méditations étant guidée tout à tour par les personnes venues participer.

Huguette et Karine, de Viriville et Saint-Siméon, se sont rendues au Grand Rex, pour faire connaître la Cérémonie des 8000 Tambours (www.8000drums.org), qui a été célébrée le 29 novembre à Paris pour la guérison de la Terre Mère et juste avant l’ouverture de la COP21. Ce fut un temps de merveilleuses rencontres où les êtres étaient ouverts les uns aux autres, dans la confiance, dans la joie de la rencontre, un temps profond et émouvant, où nous avons pu communier à travers les paroles, la musique, les chants, le taï chi, le silence…

Paul Watson : contre le dérèglement climatique, laisser les océans, les baleines en Paix

Paul Watson (2) était déjà présent, avec cette aura particulière de force paisible, des paroles de bon sens, de conviction et convaincantes. Il a parlé des baleines, les fermières des océans, qui « nourrissent » abondamment le phytoplancton grâce à leurs déjections. Le nombre de baleines, dont il ne reste plus que 5 à 30% des populations initiales, selon les espèces, a donc un impact majeur sur le phytoplancton, et celui-ci a un impact majeur sur la composition de l’atmosphère (absorption de CO2 et production de O2), un impact encore plus grand que celui de nos forêts des continents (http://www.seashepherd.fr/news-and-media/news-20150528-fr-01.html). Selon lui, pour sauver la Terre, il est crucial de laisser les océans en paix, de ne plus rien prélever, afin qu’ils se régénèrent, dont la population de baleines !

Une idée de « La Bonne R’Humeur » : alors, pourquoi ne pas remplacer progressivement les produits animaux des océans et de la mer, par les algues et le poisson d’eau douce, dont des truites élevées localement, ou encore un petit plus avec des truites Bio ? Et pour vous qui seriez tenté-e par le végétarisme, pourquoi ne pas en faire l’expérience?

 

Le deuxième événement a eu lieu le 12 juin 2016

Paul Watson était le parrain des 24 heures de méditation de ce 12 juin 2016, consacré aux Océans, Baleines et Dauphins. Nous vous laissons découvrir la rediffusion de ces 24 heures de méditation sur le site : www.24earth.org. Nous avons aussi la possibilité d’y signer l’appel de Paul Watson et Leina Sato à l’Humanité pour la sauvegarde de l’Océan, de l’Eau, des Baleines et des Dauphins.

Et aussi, un espace pour écrire et partager votre rêve pour l’Humanité (http://24earth.org/jeu-5eme-reve#startjeu) ! Et si vous pouvez le transmettre à « La Bonne R’Humeur »… mille mercis !!!

 

Localement, en Bièvre-Valloire, un contact pour créer des groupes de méditation ou faire connaître le vôtre

Merci de joindre Danielle par courriel :  lbrhdane@orange.fr

 

(1) Alain Michel est l’initiateur et le concepteur des 24 heures de méditation pour la Terre. Il est investi dans la Fondation Paroles d’Hommes qui organise des Congrès Mondiaux des Imams et Rabbins pour la Paix, dans Terre du Ciel qui œuvre autour des grandes thématiques spirituelles et sociétales, et dans Artisans de Paix, lieux de retraite où est enseignée la transition écologique et spirituelle ! En 1984, il avait fondé l’association humanitaire lyonnaise, EquiLibre.

(2) Paul Watson est le Fondateur de Sea Shepherd Conservation Society. Il a fait partie de Greenpeace dès sa création en tant que membre de l’équipage, puis comme membre du Conseil d’Administration, mais il n’a pas fondé cette association, contrairement à ce que fait croire la légende.